En s’inspirant de la toile de araignée ou du scarabée du désert qui, grâce à son dos composé de petites bosses hydrophiles et de creux hydrophobes récolte l’eau de brouillard, l’homme a conçu un filet pour capturer l’eau présent dans le brouillard.
Le long des côtes du Chili continuellement balayées par le vent, les habitants ont posé ainsi sur des centaines de mètres ces filets capteurs d’eau. Le même principe est utilisé en plusieurs endroits du globe où l’eau potable manque.

Procédé décliné en version bouteille nomade.

 

la-bouteille-scarabee
beetle-juice-inspired
%d blogueurs aiment cette page :