Les insectes sont des originaux dans ce domaine. Les vertébrés et la plupart des invertébrés sont doté d’un système respiratoire complet (poumons/branchies et système circulatoire sanguin pour acheminer le sang aux organes. Les insectes quant à eux, n’ont pas de sang mais de l’hémolymphe, un liquide vert-jaune qui achemine les nutriments aux différents organes. L’oxygène est acheminé à travers les parois ou pénètre dans des trachées par les stigmates, minuscules trous situés par paires de chaque côté du thorax et de l’abdomen de l’insecte. Ces stigmates possèdent divers mécanismes : un appareil filtrant contre les poussières ou parasites, une valve permettant une régulation des échanges gazeux, ou encore un mécanisme réduisant les pertes d’eau.

Les 3 différents principes respiratoires

 Focus sur la respiration et la mise en beauté de Red-eyed Devil – grande sauterelle des terres arides du Texas –

%d blogueurs aiment cette page :