“Une toile d’araignée formée de câbles d’un millimètre d’épaisseur serait capable d’arrêter un Boeing 747 en plein vol” tel est le constat de chercheur du CNRS.
Plus résistant que le kevlar et l’acier mais beaucoup plus fin, les chercheurs estiment que la soie d’araignée peut supporter un poids de plus de 45 tonnes par cm² !

Plus résistant que le kevlar et l’acier mais beaucoup plus fin. C’est d’ailleurs le cas pour a soie de la Nephila clavipe qui dans le pacifique sud, est utilisée par les indigènes fabriquent des filets avec cette soie. La soie d’araignée fait partie des matériaux les plus solides au monde. Il faut dépenser beaucoup d’énergie pour atteindre son point de rupture. Les ingénieurs s’inspirent de ce qui fait la résistance des toiles d’araignées, afin de limiter les dégâts en cas de contraintes extrêmes. Les protéines de la soie accentue cette propriété, en alternant les phases où elle joue de son élasticité, durcit et absorbe le choc, avant que les frottements entraînent sa rupture.

Musique

Le chercheur japonais Shigeyoshi Osaki a fabriqué des cordes à base de soie d’araignée. Une corde étant un assemblage de trois faisceaux complexes de 3 000 à 5 000 fils de soie chacun.
Le résultat est des cordes entièrement naturelles, plus solides et produisant, selon les experts en la matière, un son plus “profond”, “doux” et “cristallin”.

La nature est décidément source inépuisable d’inspiration :  fermetures Velcro imitant la fleur de Bardane ou des adhésifs puissants s’inspirant des pattes du Gecko.

%d blogueurs aiment cette page :