Un hexapode plus rapide que ses semblables vivants !

Après de nombreux calculs algorithmes et tests, les chercheurs de l’école polytechnique et de l’université de Lausanne ont mis au point ce modèle plus rapide car se déplaçant avec 2 points d’appui (mode bi-pod qui n’existe pas dans la nature). Toutefois ceci n’est vrai que sur terrain plat car sur terrain accidenté – en 3 dimensions – le déplacement avec 3 points d’appuis est forcément plus stable. De plus, grâce à leur pattes adhésives, les insectes sont plus efficaces que le robot.


L’hexapode se déplaçant en « bipode » est plus rapide. (crédit EPFL)

Un article à lire en entier ici

Ecole polytechnique
%d blogueurs aiment cette page :